• J43 /2. Baamonde. Miraz

    Le Christ en croix de San Alberte. 

    Baamonde. Miraz

    Vraiment, comme j'aime la Galice avec ses jolis chemins ombrés.

    Baamonde. Miraz

    Ses murets moussus. 

    Baamonde. Miraz

    J'ai des envies de flâner, de m'attarder à admirer chaque brin d'herbe, chaque fleur de bruyère, chaque pierre du chemin, comme si j'étais de retour chez moi. 

    Baamonde. Miraz

    Dieu que j'aime cet endroit  

    Baamonde. Miraz

    Nous nous croisons les vaches et moi, et leurs propriétaires me lancent un Buen Camino joyeux  

    Baamonde. Miraz

     

    Au loin des clichés carillonnent, elles chantent L'Ave Maria. C'est vrai que nous sommes le 15 août. 

    J'en veux un comme ça chez moi  d'ailleurs cela me donne plein d'idées pour mon jardin quand je rentrerai  

    Baamonde. Miraz

    Ici il faut choisir. 

    Baamonde. Miraz

    A droite c'est plus court, mais la première albergue est à un peu plus de 35 km de mon point de départ de ce matin. Des clous ! Ce sera sans moi.

    A gauche, 10 km de plus jusqu'à Santiago mais des étapes à ma mesure. Soit 15 aujourd'hui et 25 demain,  soit le contraire.

    Ce sera donc à gauche avec seulement 15 km aujourd'hui pour ménager ma jambe et ma cheville. N'abusons pas d'Ibuprophene.

     

    Les eucalyptus sont indécents, ils ne cessent de se déshabiller. Ils laissent pendre leur peau à tout vent sans pudeur les coquins. 

    Baamonde. Miraz

    Beaucoup plus coquettes les poupées du maïs ont soigné leur coiffure. 

    Baamonde. Miraz

     

    « J43 /1. Baamonde. Miraz. 15 km. 775 km en tout J43 /3. Baamonde. Miraz »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :