• J40 21 mai Roncevaux - Zubiri (3)

    Mais voilà qu'il se met à pleuvoir un véritable déluge. Tonnerre, éclairs, rien ne nous est épargné. 

     

    Même la grêle décide de se mettre de la partie.  Et croyez moi, des grêlons de presque un cm, ça fait très mal, c'est pire qu'une volée de bois vert. 

    D'accord Seigneur, tu es le chemin, on nous le répète à chaque office depuis quelques jours, mais je t'assure que tu n'es pas obligé de nous le faire savoir aussi fort. Je t'assure que j'ai compris. Et d'ailleurs je te hurle ma tirade au ciel.

    A Lintzoain, nous sommes un bon paquet à profiter de l'immense préau du jeu de pelote basque pour s'abriter et pique niquer.

    Ça a l'air de se calmer, repartons vite.

    Et ça grimpe !

    Les muscles de mes cuisses se souviennent encore d'hier. 

    Moutons aux cheveux longs. 

     

    C'est t'y pas du joli chemin ça madame. 

    La pluie qui s'était calmée reprend de plus belle. Pluie, grêle, tonnerre , rien ne manque. Nous avons de l'eau par dessus les chaussures. Dans la montée, on a l'impression qu'elle nous retombe dessus. Nous sommes trempés comme des soupes. 

    Et tout à coup, l'éclaircie.

     

    Nous avons même droit au soleil et au ciel bleu en arrivant à Zubiri.

    L'église. 

     

    Celui là ne se sauvera pas. 

     

    Le pont. 

     

    En arrivant au gîte, tout le monde déballe son sac. Tout est trempé à l'intérieur, même le duvet. Ça m'apprendra à croire mon sac plus étanche qu'il ne l'est et à ne pas avoir écouté les conseils de René. Pardon Mr le Président, j'essaierai de ne plus faire ma maline. Je ne suis pas certaine d'y arriver toujours mais j'essaierai. 

    Et chacun de faire sécher tout ce qu'il peut. Heureusement, le soleil et le vent restent de la partie et tout sera sec avant le soir, même les chaussures. 

     

    Bon, je file à la pharmacie pour trouver de quoi soigner mon rhume et ma gorge qui gratouille. Pas question de laisser s'envenimer. Et si la sorcière du coin me donne un coup de pouce, ce ne sera pas de refus. 

    Avec Christian et Bertrand, nous allons à la messe. Nous arrivons pendant le rosaire. Les Avé Maria défilent à la mitraillette, à ne pas croire. La messe itou, ça n'a pas traîné, moi je vous le dis. 

    Dîner joyeux et en musique avec Christian, Bertrand et Tomo. Pour la première fois depuis mon départ, mes pieds auraient bien envie de danser. 

    Mais il faut dormir, demain il faut y aller. 

    Là, c'est une autre paire de manches. Concert de ronflements à plusieurs voix et en canon.

    Il faut vraiment que j'arrive à mettre ces fichus bouchons d'oreilles. 

    Miracle ! Le silence règne, bonne nuit et à demain. 

     

     

    « J40 21 mai Roncevaux - Zubiri (2)J41 22 mai Zubiri - Pampelone (1) »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :