• J28 /2 Pineres de Pria. San Esteban de Leces

     

    Régulièrement nous nous croisons avec un autre pèlerin. Il me dépasse, quelques km plus loin je le croise en train de manger une banane, quelques km il me dépasse encore, encore quelques km une autre banane, quelques km, à tiens cette fois-ci c'est un yaourt. Nous finissons par éclater de rire. J'apprendrai qu'il aura 62 ans dans 3 jours  qu'il est américain d'origine et qu'il vit au Japon. 

    A la première petite montée il reprend son rythme et disparaît cette fois ci pour de bon.  Buen Camino l' ami ! 

    Quelle belle façon d'annoncer son village. 

    J28 /1 Pineres de Pria. San Esteban de Leces

    A Toriellu il se trouve de magnifiques greniers à balcon. S'ils sont en hauteur, c'était pour empêcher les les petites bêtes, rats des champs et autre engeance de venir grignoter les précieuses denrées. 

    J28 /1 Pineres de Pria. San Esteban de Leces

    Bon, et bien nous allons prendre le petit sentier de gauche, pas question de salir déjà mes belles chaussures toutes propres. 

    J28 /2 Pineres de Pria. San Esteban de Leces

    Il ne pleut plus depuis longtemps mais la montagne est toujours dans la brume 

    J28 /1 Pineres de Pria. San Esteban de Leces

    De temps en temps pourtant, elle laisse entrevoir ses hauteurs. 

    J28 /1 Pineres de Pria. San Esteban de Leces

    Sympathique la maison de retraite de Ribadesella.

    Ribadesella

    La girouette du photographe  

    Ribadesella

    Le Christ homme debout, les bras grands ouverts à l'église. Je préfère cette version à celle du Christ en croix. Pardonnez-moi mais je ne crois pas beaucoup à la rédemption par la souffrance, la souffrance anéantit la plupart du temps. 

    Ribadesella

    Surtout ne pas oublier de faire des courses, sinon ce soir je devrai jeûner pour de bon. Voilà, c'est fait  je peux repartir.

    Mais toujours pas d'essence de lavande et de géranium à la pharmacie, j'ai plus d'une trentaine de piqûres sur les bras et les jambes, c'est insupportable, d'autant plus qu'on dirait que je suis la seule à me faire piquer dans les dortoirs.

    J'ai dit : pas de rédemption par la souffrance ! 

    Traversons plutôt l'estuaire de la Sella.

    Ribadesella

     

    Ribadesella

     

    « J28 /1 Pineres de Pria. San Esteban de Leces 16 km. 476 km en tout J28 /3. Pineres de Pria. San Esteban de Leces »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :