• 1er jour d'hospitalité à Miramont

     

    lundi 10 avril 2017

    Debout 7h, et cette fois-ci, mon réveil était bien réglé.

    Petit déjeuner en compagnie des pèlerins et de mes camarades hospitalières. Et à 20h30 quand tout le monde est parti, passation de toutes les consignes. J'accompagne Marie qui va à la Mairie qui se situe juste à coté.

     

    Miramont Sensacq Mairie

     

    En effet chaque matin à 8h50, c'est le moment de rendre les comptes du jour à la secrétaire qui en tient le registre. C'est aussi pour moi l'occasion de renouer connaissance et de saluer le maire de la commune.

    Retour au gîte pour un au revoir à Josette et Marie qui ont terminé leur semaine de permanence et rejoignent leurs pénates. Marie reviendra mercredi après midi afin de me donner un petit coup de main à l'accueil, ce jour là 13 personnes sont déjà attendues, j'aurai donc fort à faire à la cuisine avec tout ce petit monde.

    Maintenant seule pour prendre possession des lieux, j'en profite pour vous en faire la visite.

    Voici donc le bureau d'accueil, c'est  là qu'on inscrit les pèlerins sur le registre, tamponne leur crédentiale, encaisse la nuitée (13 €uros par personne qui seront remis le lendemain matin à la mairie) explique le fonctionnement du gîte, et les accompagne au dortoir.

     

    Gîte communal de Miramont Sensacq

     

    Dortoir que voici, que voilà. Le gîte de Miramont peut accueillir 20 personnes en dortoir de 6 ou 8.

     

    Gîte communal de Miramont Sensacq

     

    La cuisine, mon domaine pour la semaine.

     

    Gîte communal de Miramont Sensacq


    La salle à manger où se trouvent également le livre d'or et la boite à Donativo (la petite boite sur le mur au fond à gauche), c'est à dire la participation que les pèlerins estiment devoir pour le service du diner et du petit déjeuner.

     

    Gîte communal de Miramont Sensacq

     

    Maintenant que nous avons fait le tour du propriétaire, il est temps de prendre ma petite voiture pour aller faire les courses à l'Intermarcher de Garlin, à 8km.

    De retour au gîte je retrouve Patricia, une adorable (vraiment) jeune femme qui s'occupe du ménage. Nous prenons un petit café en semble quand tout à coup je m’aperçois que j'ai oublié le pain et le boulanger de Miramont est fermé le lundi. Me voilà donc repartie à Garlin. Mon étourderie proverbiale n'a pas fini de me jouer des tours, c'est décidé, chaque jour je fais ma liste.

    L'après midi s'est passé à prendre mes marques, vous écrire ma journée d'hier et préparer le repas.

    Je suis allée également saluer Roger, le prêtre du village, Roger, avec ses 83 ans  est un personnage, un prêtre comme il devrait en avoir beaucoup plus, un homme plein d'énergie et rempli de tendresse pour la race humaine, parfois un peu libertaire. Je ne sais pas si c'est le mot juste, en tous les cas, il choisit toujours l'humanité et le bon sens plutôt que la Sacro Sainte Règle.

    J'en profite sur sa demande pour expliquer au enfants du catéchisme qui étaient là, qui je suis et quel est mon rôle d'hospitalière.

    Mais je suis vite rentrée car j'avais laissé au gîte les deux pèlerins du jour. De plus, j'avais mon repas sur le feu.

    Voici le menu du jour :

    Kir maison avec petites tartines de pâté et chips

    Carottes rappées et betteraves rouge en salade
    Rôti de porc
    Gratin de chou fleur et pommes de terre à la béchamel
    Crumble de pommes

    Il s'agissait d'un père et sa fille, c'était leur tout premier jour de chemin sans beaucoup d'entrainement préalable, ils étaient donc bien contents d'arriver et bien fatigués.

    Nous avons pris l'apéritif sur la terrasse par ce beau soleil et je crois qu'ils ont bien apprécié le dîner.

    Ils étaient si fatigués que je les ai dispensés de la traditionnelle vaisselle, je ne leur en ai même pas parlé et ils sont allés dormir aussitôt. Je comprends, je me souviens de mes premiers jours.

    Tout ceci peut vous sembler très banal, mais je suis contente de cette première journée et pour moi aussi la fatigue commence à se faire sentir, il est temps d'aller également me reposer.

    Bonne nuit et à demain.

     

     

     

    « En route pour Miramont2ème jour d'hospitalité à Miramont »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :